Headerbild protegeons-les-enfants.ch

Les pédophiles doivent être interdits de travailler avec des enfants

Un délinquant condamné pour un délit sexuel avec des enfants ou des personnes dépendantes (par ex., des infirmes) doit perdre le droit d'exercer une activité professionnelle ou bénévole avec des mineurs ou des personnes dépendantes. Voilà l'objectif de l'initiative "pour que des pédophiles ne travaillent plus avec des enfants".

De nombreux pédophiles sont des récidivistes. Il est donc important qu'ils ne puissent pas travailler avec des enfants, que ce soit dans un cadre professionnel ou durant les loisirs. Voilà la seule manière d'empêcher que des pédophiles puissent reprendre une activité dans des écoles, des institutions d'handicapés ou des sociétés sportives. On ne voit pas pour quelles raisons un tel délinquant sexuel doive, après avoir purgé sa peine, reprendre une activité qui le remette en contact avec des victimes potentielles. Il existe suffisamment d'autres métiers.
Une loi récemment adoptée par le Parlement prévoit certes une interdiction professionnelle de 10 ans, mais uniquement à la suite d'une condamnation à une peine minimale de six mois. Cela ne suffit pas. De nombreux pédophiles échapperaient à cette interdiction professionnelle ou pourraient reprendre le travail avec des enfants ou des mineurs après 10 ans déjà. Voilà pourquoi cette initiative est indispensable: il faut imposer le principe selon lequel un délinquant sexuel condamné est interdit à vie de travailler avec des enfants ou des personnes dépendantes. Voilà la meilleure manière d'éviter la répétition d'actes pénaux et de nouvelles victimes. Les intérêts des enfants doivent passer avant ceux des délinquants condamnés.

> Tous les arguments

Texte de l'initiative

L’initiative populaire a la teneur suivante:

La Constitution fédérale est modifiée comme suit :

Art. 123c (nouveau) Mesure consécutive aux infractions sexuelles sur des enfants, des personnes incapables de résistance ou de discernement.

Quiconque est condamné pour avoir porté atteinte à l’intégrité sexuelle d’un enfant ou d’une personne dépendante est définitivement privé du droit d’exercer une activité professionnelle ou bénévole en contact avec des mineurs ou des personnes dépendantes.

La coprésidence

  • Bussat

    Christine Bussat

    Initiante, VD

    «Les enfants ont droit à une protection particulière de leur intégrité» (Art. 11 Cst.). Les mettre sous la responsabilité d'un pédophile est intolérable.

  • Natalie Rickli

    Natalie Rickli

    Conseillère nationale, UDC / ZH

    «La protection des enfants doit avoir la priorité sur les intérêts des délinquants.»

  • Thomas Minder

    Thomas Minder

    Conseiller aux Etats, SH

    «L'interdiction d'exercer une activité avec des enfants doit être inscrite dans la Constitution, sinon elle sera rapidement affaiblie.»

  • Brigitte Häberli-Koller

    Brigitte Häberli-Koller

    Conseillère aux Etats, PDC/TG

    «La pédophilie n'est pas guérissable. Cette initiative contribue à mieux protéger les enfants.»

  • Oskar Freysinger

    Oskar Freysinger

    Conseiller national, UDC/VS

    «Les personnes pédophiles ne répondent guère aux thérapies. Il est donc important que des délinquants ne puissent pas reprendre contact avec des victimes potentielles.»

  • Bernhard Guhl

    Bernhard Guhl

    Conseiller national, PBD/AG

    «De nombreux pédophiles sont des récidivistes – il est donc nécessaire de leur interdire à vie de travailler avec des enfants.»

  • Paolo Bernasconi

    Paolo Bernasconi

    Ancien procureur général, TI

    «Les délinquants sexuels pédophiles causent des préjudices permanents et représentent un danger permanent. Voilà une raison suffisante pour leur imposer une interdiction professionnelle à vie.»

> Comité

Les pédophiles doivent être interdits de travailler avec des enfants

Un délinquant condamné pour un délit sexuel avec des enfants ou des personnes dépendantes (par ex., des infirmes) doit perdre le droit d'exercer une activité professionnelle ou bénévole avec des mineurs ou des personnes dépendantes. Cette initiative est importante pour mieux protéger les enfants contre les pédophiles. La protection des enfants doit passer avant les intérêts des délinquants condamnés.

  • Les pédophiles sont fréquemment des récidivistes.

    De nombreux pédophiles sont des récidivistes. Il est donc important de les empêcher d'approcher des enfants, c'est-à-dire d'entrer en contact avec leurs victimes potentielles – que ce soit dans la vie professionnelle ou dans les loisirs. Les délinquants condamnés pour pédophilie travaillant dans des écoles, des organisations d'handicapés ou des sociétés sportives constituent un danger permanent.
  • La pédophilie n'est pas guérissable

    Les spécialistes le confirment: la pédophilie n'est pas guérissable. Un pédophile le reste à vie. Les pédophiles peuvent uniquement apprendre à gérer leur penchant. Il est donc important que les délinquants pédophiles condamnés soient frappés à vie d'une interdiction professionnelle ou d'une interdiction d'exercer une activité avec des enfants. Une interdiction temporaire est inutile: les penchants d'un pédophile ne changent pas pendant ce temps.
  • Nous devons protéger les enfants contre les délinquants récidivistes.

    Cette initiative se focalise sur les intérêts des enfants. Les besoins des enfants et des victimes doivent avoir la priorité sur les souhaits des délinquants. Si cette interdiction d'exercer une activité avec des enfants dérange des pédophiles, cela signifie qu'ils aimeraient bien recommencer à travailler avec des enfants. Voilà pourquoi l'Etat doit intervenir et assumer son devoir de protection.
  • Les arguments des adversaires sont infondés.

    L'allégation, selon laquelle cette initiative concerne aussi lesdites amours d'adolescents, est fausse: cette initiative vise uniquement les délinquants pédophiles. La loi d'exécution règlera les détails dans ce sens. Il est tout aussi déplacé de prétendre que cette initiative est "disproportionnée": en effet, seuls les délinquants sexuels pédophiles sont concernés. L'interdiction d'exercer faite aux délinquants condamnés est exactement délimitée. Des interdictions du même genre en présence de délits pénaux existent également pour d'autres professions (par ex., les médecins, les avocats, etc.).
  • La base légale actuelle est insuffisante.

    Conscient que la base légale actuelle est insuffisante, le Parlement a récemment adopté un projet de loi dans ce domaine. Or, cette réforme ne suffit pas non plus: elle prévoit certes une interdiction professionnelle obligatoire de 10 ans, mais uniquement à partir d'une peine minimale de six mois. Ce n'est pas assez. De nombreux pédophiles échapperaient cette interdiction professionnelle obligatoire ou pourraient reprendre après dix ans le travail avec des enfants ou des mineurs.


Voilà pourquoi cette initiative est nécessaire: il faut appliquer le principe selon lequel un délinquant sexuel condamné ne peut plus, sa vue durant, travailler avec des enfants ou des personnes dépendantes. On évite ainsi de nouveaux délits et le nombre de victimes baissera.

Factsheet: Amours d'adolescents

Factsheet: Il n'y a pas de contreprojet à l'initiative

Comité

La coprésidence

  • Bussat

    Christine Bussat

    Initiante, VD

    «Les enfants ont droit à une protection particulière de leur intégrité» (Art. 11 Cst.). Les mettre sous la responsabilité d'un pédophile est intolérable.

  • Natalie Rickli

    Natalie Rickli

    Conseillère national, UDC / ZH

    «La protection des enfants doit avoir la priorité sur les intérêts des délinquants.»

  • Thomas Minder

    Thomas Minder

    Conseiller national, SH

    «L'interdiction d'exercer une activité avec des enfants doit être inscrite dans la Constitution, sinon elle sera rapidement affaiblie.»

  • Brigitte Häberli-Koller

    Brigitte Häberli-Koller

    Conseillère aux Etats, PDC/TG

    «La pédophilie n'est pas guérissable. Cette initiative contribue à mieux protéger les enfants.»

  • Oskar Freysinger

    Oskar Freysinger

    Conseiller national, UDC/VS

    «Les personnes pédophiles ne répondent guère aux thérapies. Il est donc important que des délinquants ne puissent pas reprendre contact avec des victimes potentielles.»

  • Bernhard Guhl

    Bernhard Guhl

    Conseiller national, PBD/AG

    «De nombreux pédophiles sont des récidivistes – il est donc nécessaire de leur interdire à vie de travailler avec des enfants.»

  • Paolo Bernasconi

    Paolo Bernasconi

    Ancien procureur général, TI

    «Les délinquants sexuels pédophiles causent des préjudices permanents et représentent un danger permanent. Voilà une raison suffisante pour leur imposer une interdiction professionnelle à vie.»


L'initiative populaire «Pour que les pédophiles ne travaillent plus avec des enfants» est soutenue par un comité interpartis.

Membres du comité (%%Anzahl%%)

Andreas Aebi (Conseiller national, UDC/BE) · Thomas Aeschi (Conseiller national, UDC/ZG) · Céline Amaudruz (Conseiller national, UDC/GE) · Adrian Amstutz (Conseiller national, UDC/BE) · Caspar Baader (Conseiller national, UDC/BL) · Luc Barthassat (alt Conseiller national, PDC/GE) · Max Binder (Conseiller national, UDC/ZH) · Ivo Bischofberger (Conseiller national, PDC/AI) · Christoph Blocher (Conseiller national, UDC/ZH) · Roland Borer (Conseiller national, UDC/SO) · Toni Bortoluzzi (Conseiller national, UDC/ZH) · Jacques Bourgeois (Conseiller national, FDP/FR) · Heinz Brand (Conseiller national, UDC/GR) · Andreas Brönnimann (Conseiller national, EDU/BE) · Toni Brunner (Conseiller national, UDC/SG) · Roland Büchel (Conseiller national, UDC/SG) · Jakob Büchler (Conseiller national, PDC/SG) · André Bugnon (Conseiller national, UDC/VD) · Yannick Buttet (Conseiller national, PDC/VS) · Martin Candinas (Conseiller national, PDC/GR) · Raymond Clottu (Conseiller national, UDC/NE) · Thomas de Courten (Conseiller national, UDC/BL) · Christophe Darbellay (Conseiller national, PDC/VS) · Fathi Derder (Conseiller national, FDP/VD) · Roland Eberle (Conseiller national, UDC/TG) · Hans Egloff (Conseiller national, UDC/ZH) · Yvette Estermann (Conseiller national, UDC/LU) · Hans Fehr (Conseiller national, UDC/ZH) · Olivier Feller (Conseiller national, FDP/VD) · Doris Fiala (Conseiller national, FDP/ZH) · Sylvia Flückiger (Conseiller national, UDC/AG) · Peter Föhn (Conseiller national, UDC/SZ) · Sebastian Frehner (Conseiller national, UDC/BS) · Oskar Freysinger (Conseiller national, UDC/VS) · Andrea Geissbühler (Conseiller national, UDC/BE) · Ueli Giezendanner (Conseiller national, UDC/AG) · Ida Glanzmann (Conseiller national, PDC/LU) · Alois Gmür (Conseiller national, PDC/SZ) · Roger Golay (Conseiller national, MCG/GE) · Petra Gössi (Conseiller national, FDP/SZ) · Jean-Pierre Grin (Conseiller national, UDC/VD) · Hans Grunder (Conseiller national, PBD/BE) · Jean-Paul Gschwind (Conseiller national, PDC/JU) · Bernhard Guhl (Conseiller national, PBD/AG) · Brigitte Häberli (Conseiller aux Etats, PDC/TG) · Ursula Haller (Conseiller national, PBD/BE) · Hansjörg Hassler (Conseiller national, PBD/GR) · Markus Hausammann (Conseiller national, UDC/TG) · Alfred Heer (Conseiller national, UDC/ZH) · Verena Herzog (Conseiller national, UDC/TG) · Lorenz Hess (Conseiller national, PBD/BE) · Hugues Hiltpold (Conseiller national, FDP/GE) · Thomas Hurter (Conseiller national, UDC/SH) · This Jenny (Conseiller national, UDC/GL) · Rudolf Joder (Conseiller national, UDC/BE) · Hans Kaufmann (Conseiller national, UDC/ZH) · Peter Keller (Conseiller national, UDC/NW) · Hans Killer (Conseiller national, UDC/AG) · Hansjörg Knecht (Conseiller national, UDC/AG) · Alex Kuprecht (Conseiller national, UDC/SZ) · Martin Landolt (Conseiller national, PBD/GL) · Christian Lohr (Conseiller national, PDC/TG) · Filippo Lombardi (Conseiller national, PDC/TI) · Christian Lüscher (Conseiller national, FDP/GE) · Thomas Minder (Conseiller national , SH) · Isabelle Moret (Conseiller national, FDP/VD) · Christoph Mörgeli (Conseiller national, UDC/ZH) · Thomas Müller (Conseiller national, UDC/SG) · Felix Müri (Conseiller national, UDC/LU) · Yves Nidegger (Conseiller national, UDC/GE) · Roberta Pantani (Conseiller national, Lega/TI) · Guy Parmelin (Conseiller national, UDC/VD) · Bruno Pezzatti (Conseiller national, FDP/ZG) · Gerhard Pfister (Conseiller national, PDC/ZG) · Nadja Pieren (Conseiller national, UDC/BE) · Lorenzo Quadri (Conseiller national, Lega/TI) · Fabio Regazzi (Conseiller national, PDC/TI) · Lukas Reimann (Conseiller national, UDC/SG) · Maximilian Reimann (Conseiller national, UDC/AG) · Natalie Rickli (Conseillère national, UDC/ZH) · Jean-François Rime (Conseiller national, UDC/FR) · Markus Ritter (Nationarlrat, PDC/SG) · Marco Romano (Conseiller national, PDC/TI) · Albert Rösti (Conseiller national, UDC/BE) · Pierre Rusconi (Conseiller national, UDC/TI) · Gregor Rutz (Conseiller national, UDC/ZH) · Peter Schilliger (Conseiller national, FDP/LU) · Daniela Schneeberger (Conseiller national, FDP/BL) · Pirmin Schwander (Conseiller national, UDC/SZ) · Erich von Siebenthal (Conseiller national, UDC/BE) · Jürg Stahl (Conseiller national, UDC/ZH) · Luzi Stamm (Conseiller national, UDC/AG) · Pierre-François Veillon (Conseiller national, UDC/VD) · Albert Vitali (Conseiller national, FDP/LU) · Christian Waber (alt Conseiller national, EDU/BE) · Hansjörg Walter (Conseiller national, UDC/TG) · Hansruedi Wandfluh (Conseiller national, UDC/BE) · Christian Wasserfallen (Conseiller national, FDP/BE) · Walter Wobmann (Conseiller national, UDC/SO) · Lothar Ziörjen (Conseiller national, PBD/ZH) ·

Médias

Communiqué

Papiers

Fact Sheets

les rapports des médias

Soutenez-nous par un don

en distribuant du matériel...

Malheureusement, le comité d'initiative, qui est en majorité composé de personnes non politiques, ne dispose jusqu'ici guère de moyens pour mener une campagne de votation. Notre thème n'est pas prioritaire pour les associations économiques et les partis n'ont pas d'argent non plus à dépenser pour cette campagne. Or, un minimum de moyens financiers est nécessaire pour faire de la publicité pour cet important projet et pour gagner la votation du 18 mai.

Nous serions donc très heureux si vous nous faisiez parvenir un montant à la mesure de vos moyens pour nous permettre de mener au moins une campagne de votation minimale. Un don, aussi petit soit-il, nous serait très utile. Chaque franc compte!

Comité interpartis "Oui à l'interdiction professionnelle des délinquants pédophiles", 8702 Zollikon

CCP: 89-246868-8 / IBAN CH29 0900 0000 8924 6868 8

en vous engageant d'une autre manière pour cette initiative













  1.  

Impressum

Betreiberin der Webseite

Überparteiliches Komitee
„Pädophile sollen nicht mehr mit Kindern arbeiten dürfen“
Postfach 470
8702 Zollikon

www.protegeons-les-enfants.ch
info@protegeons-les-enfants.ch

PC-Konto 89-246868-8

Konzept, Design und Programmierung:

Bytix AG
Hardturmstrasse 169
8005 Zürich

www.bytix.com
info@bytix.com

Haftungsausschluss (Disclaimer)

Die Informationen auf dieser Website wurden in der gebotenen Sorgfalt zusammengestellt. Sie werden periodisch aktualisiert. Eine Haftung oder Garantie für Aktualität, Richtigkeit und Vollständigkeit der Informationen kann die Betreiberin der Website jedoch nicht übernehmen. Alle Rechte an den Inhalten auf der Website der Betreiberin bleiben vorbehalten. Von der Website verweisen möglicherweise Links auf andere Websites, die durch Dritte erstellt und unterhalten werden. Die Betreiberin ist für die darin enthaltenen Informationen nicht verantwortlich und übernimmt keinerlei Gewähr für deren Richtigkeit, Vollständigkeit oder Aktualität. Die Benutzungsrechte daran unterliegen den Einschränkungen und Auflagen der jeweiligen Website-Betreiber. Die Nutzung der Informationen auf einer solchen Website oder der darin angebotenen Leistung erfolgt auf eigenes Risiko.
Bitte beachten Sie die üblichen Sicherheitsrisiken bei der Übermittlung von Daten und E-Mails über das Internet. Die Betreiberin kann nicht haftbar gemacht werden für Schäden, die als Folge des Missbrauchs von personenbezogenen Daten entstehen. Es ist nicht erlaubt, die in dieser Website veröffentlichten E-Mail Adressen ohne Erlaubnis mit Werbung oder anderen unerwünschten Mails zu beliefern. Die Betreiberin dieser Website behält sich ausdrücklich das Recht vor, im Falle der unverlangten Zusendung von E-Mails (SPAM) rechtliche Schritte einzuleiten.

Persönliche Daten

Diese Webseite kann grundsätzlich ohne Angabe von persönlichen Daten abgerufen werden. Für die Kontaktaufnahme mit uns oder für interaktive Bereiche der Website kann die Angabe von persönlichen Daten verlangt werden.
Sämtliche Daten werden entsprechend der aktuellen Datenschutzgesetzgebung behandelt und nicht ohne Information an Dritte weitergegeben. Durch die Eingabe/Angabe ihrer persönlichen Daten erklären Sie sich damit einverstanden.
Die Daten in Zusammenhang mit dieser Website werden unverschlüsselt über ein offenes, jedermann zugängliches Netz gesendet. Auch bei verschlüsselter Datenübertragung (z.B. SSL) bleiben Absender und Empfänger sichtbar, so dass Rückschlüsse Dritter auf eine mögliche Geschäftsbeziehung nicht ausgeschlossen werden können.

Google Analytics

Diese Website benutzt Google Analytics, einen Webanalysedienst der Google Inc. („Google“). Google Analytics verwendet sog. „Cookies“, Textdateien, die auf Ihrem Computer gespeichert werden und die eine Analyse der Benutzung der Website ermöglichen. Die durch den Cookie erzeugten Informationen über Ihre Benutzung dieser Website (einschließlich Ihrer IP-Adresse) wird an einen Server von Google in den USA übertragen und dort gespeichert. Google wird diese Informationen benutzen, um Ihre Nutzung der Website auszuwerten, um Reports über die Websiteaktivitäten für die Websitebetreiber zusammenzustellen und um weitere mit der Websitenutzung und der Internetnutzung verbundene Dienstleistungen zu erbringen. Auch wird Google diese Informationen gegebenenfalls an Dritte übertragen, sofern dies gesetzlich vorgeschrieben oder soweit Dritte diese Daten im Auftrag von Google verarbeiten. Google wird in keinem Fall Ihre IP-Adresse mit anderen Daten von Google in Verbindung bringen. Sie können die Installation der Cookies durch eine entsprechende Einstellung Ihrer Browser Software verhindern; wir weisen Sie jedoch darauf hin, dass Sie in diesem Fall gegebenenfalls nicht sämtliche Funktionen dieser Website vollumfänglich nutzen können. Durch die Nutzung dieser Website erklären Sie sich mit der Bearbeitung der über Sie erhobenen Daten durch Google in der zuvor beschriebenen Art und Weise und zu dem zuvor benannten Zweck einverstanden.